Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 12:11

Préférant écrire que lire, j'écris les livres que j'aimerais lire!

 

Mais pour pouvoir progresser, il faut lire ce que les grands auteurs ont écrit. C'est incontournable.

 

Dans ce domaine, mon champion toutes catégories confondues est Alexandre Dumas, le vénéré.


Dans la catégorie "souffle coupé": Romain Gary. D'ailleurs quand je le lis, je ne peux plus écrire ( par honnêteté sans doute ).


Romans historiques tous publics: Juliette Benzoni. J'ai beaucoup d'admiration pour cette grande dame qui a su élever ses enfants toute seule, tout en travaillant et en écrivant le premier roman qui la rendra célèbre: "Catherine, il suffit d'un amour".


Mes maîtres spirituels: Sa Sainteté le Dalaï-lama, Chögyam Trungpa "Shambala - la voie sacrée du guerrier", Arnaud Desjardins.


Mon unique référence ( après une sévère sélection) en philosophie occidentale: Denis Marquet. Absolument ébouriffant.

 

Celle qui m'a emmenée très loin: Alexandra David-Néel.


Celui qui hante mes nuits blanches: Le Grand Robert! ( le dictionnaire évidemment...)


Celle qui m'a donné envie d'écrire mieux qu'elle: Françoise Sagan. J'avais 14 ans et pas une once d'humilité.


Celui qui m'a donné envie d'arrêter de le lire à chaque page... jusqu'à la dernière: Louis Ferdinand Céline.


Les grandes Anglaises : Jane Austen et Elisabeth Goudge.

 

Le délicieux : Eric-Emmanuel Schmitt.

 

   L'immense et  facétieux Paul Valéry. Sétoise comme lui, je garde comme un trésor le souffle du Mistral.

"Ô récompense après une pensée

Qu'un long regard sur le calme des dieux".


Enfin, il y a toutes celles et ceux, publiés par de grandes maisons d'édition et plébiscités.

Peu importe si j'aime ou non ce qu'ils écrivent. Ils ne sont pas arrivés au sommet de leur art par hasard.

Je salue humblement leur travail.

 

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 09:33

7 mois pour écrire "Frères du vent".

C'est rapide. Surtout quand on enseigne en même temps à temps plein.

Je le voulais vif et léger. Aussi alerte que le pas des Khampas sur les roches moussues des hauts plateaux Tibétains (!!!).

  L'idée de départ: montrer le choc de plusieurs rencontres.

Action / Réflexion

Occident / Orient

Folie / Sagesse

Matérialisme / Spiritualité

 

La sagesse:

  Je m'interesse à la philosophie Bouddhiste depuis près de 20 ans. Au début, je voulais mettre en scène le Dalaï-lama. Mais en effectuant des recherches, j'ai découvert le 17eme Karmapa, dont la vie pourrait faire un excellent roman.Orgyen Trinley Dorje existe donc bel et bien. Et j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop de lui avoir fait vivre cette aventure.

 

L'action:

  J'ai banni les "Rambo" et autres super warriors. Il me fallait un homme rompu à toutes les situations de crise, qui se sent dans l'action comme un poisson dans l'eau ,avec calme et sang froid.

Il devait appartenir à un groupe, car pour moi cela impliquait d'autres qualités: cohésion, adaptation,humilité et intelligence.

Je me suis donc tout naturellement intéressée au GIGN.

J'ai effectué beaucoup de recherches sur cette Unité prestigieuse. J'ai passé des mois à essayer d'imaginer le quotidien de ces hommes, pour me glisser dans la peau du capitaine Alex Leclech et penser comme lui.

 Leur devise ( en Janvier 2007): "Sauver des vies au mépris de le sienne", m'a littéralement scotchée sur ma chaise.

Parce que je savais que ce n'étaient pas que des mots...

 

Et Charlotte:

  Pour éviter une polarité (Action / Sagesse) trop forte qui risquait de lasser le lecteur, j'ai eu besoin d'une autre source de tension.

Rien de tel qu'un trio pour dynamiser un récit. Il me fallait un 3eme homme.

Et ce fut une femme: Charlotte Baton de la Butte.

Une sorte de Paris Hilton à la française qui a fait craquer pas mal de lecteurs et de lectrices. Et m'a attiré les critiques de quelques féministes choquées.

 

Adung:

Bien vite, le charismatique Alex Leclech a pris trop d'ascendant sur le 17eme Karmapa retenu en otage.

Il me fallait l'anti Alex, ce fut Adung, le vieux sage reclus dans son ermitage depuis plus de trente ans. Devenu un "Naldjorpa": un homme à la parole secrète.

 

Entre la rigueur pragmatique d'Alex, la profondeur insondable d'Adung et les gaffes jubilatoires de Charlotte, j'avoue avoir éprouvé un délicieux plaisir en écrivant "Frères du vent".

Plaisir qui, je l'espère, est partagé par le lecteur...

 

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 07:39

Avant "Frères du vent", il y a eu "Templier", édité à compte d'auteur aux éditions La Bruyère, Paris, en Mai 2007.

    Moment unique où je découvre mon tout premier roman: 

 

voile 012

 

 

Roman historique, "Templier" est avant tout une histoire d'amour - la "fine amor" plus précisément- l'amour courtois auquel je tenais beaucoup.

Le  récit s'inscrit dans l'histoire avec un grand H, et décrit notamment la 7eme croisade. Lorsque Saint Louis débarque à Damiette et tente de s'emparer de Mansourah en Egypte.

Dans cette croisade désastreuse, s'insère l'aventure personnelle du héros - Thibaud de Montaigu - où se mêle un brin de magie puisque l'époque s'y prêtait.

Rapidement, je mets le lecteur  dans la confidence. Il a assisté -en voyeur- à un évènement que le héros ignore. Ce qui me permet de jouer avec les nerfs du lecteur à certains moments.

Il m'a fallu 4 années de recherches et d'écriture pour venir à bout de ce tout premier roman.

A ma connaissance 200 lecteurs environ ont lu "Templier".

 

   A la librairie Courtial de Tournon-sur-Rhône, qui m'a soutenue dès le début:

 

IMG_0349.JPG

 

J'ai reçu de beaux témoignages, dont celui de Fatima, qui m'a beaucoup touchée et qui pourrait se résumer en deux mots: authenticité et tolérance.

A la relecture, je découvre encore beaucoup de fautes, mon style est aussi lourd et rustique que les épées de combat de ces moines soldats.

Mais j'assume mes débuts. C'est ce qui me fait progresser.

Aujourd'hui "Templier" est introuvable et ne sera probablement jamais réédité  ( pour le plus grand bien de la  littérature! ).

Je l'ai pourtant corrigé et allégé. Il m'arrive de le retravailler encore.

Je pense qu'un roman n'est jamais achevé...

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 15:20

Voici donc le premier jour de ce "blog". Un mot inconnu. je l'appellerai plutôt "journal de bord".

 

J'ai écrit "Frères du vent", paru en Août 2009, aux éditions  "Les Nouveaux Auteurs". Finaliste du Grand Prix Femme Actuelle 2009 et Prix Bernard Palissy 2010.

Du coup, cela implique quelques bons moments...

 

plantier 4

 

Lauréat du  20 ème prix littéraire Bernard palissy à Agen. Le 4 Mai  2010

le-gateau-anniversaire.jpg

Francis cabrel himself me remet ce super prix!

 

Copie de palissy 083

 

Le 26 Juillet 2010: Visite du GIGN à Satory. Encore merci pour l'accueil chaleureux de JFB.


Copie de gign                                                     Monique Plantier- Le dauphiné libéré 18/09/10

11 Septembre 2010: Dédicace à la librairie  le "baz'art des mots" à Hauterives, le pays du facteur Cheval.

 

Copie de DSC07341

                                                                     Monique Plantier , Librairie le Baz'art des mots

09 et 10 Octobre 2010: "Elles broient du noir" , Festival Anguille sous roche,dédicace à Saillans, dans le Vercors.!!!!

16 et 17 ctobre 2010: La fête de la lecture à Boé, dans le Lot et Garonne.

20 et 21 Novembre 2010: Le salon du livre de Romans dans la Drôme.

28 Novembre 2010: Le salon des écrivains, à Davézieux, en Ardèche.

29 Janvier 2011: Bibliothèque de La Motte de Galaure dans la Drôme, avec Lucette Bochaton.

Repost 0
Published by OverBlog - dans Littéraire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de monique.plantier.over-blog.com
  • Le blog de monique.plantier.over-blog.com
  • : Une respiration...
  • Contact

Météo Ardéchoise

Recherche

Autocitation

"Attention, l'abus de certaines lectures peut provoquer une sensation de bien-être"

 

Pages

Liens