Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 09:02

Le photographe Thierry Cohen nous montre ce que seraient les nuits dans les plus grandes villes du monde si elles étaient dénuées de toute pollution lumineuse.

      Pour cela il a voyagé dans différents déserts d'Asie, d'Afrique ou d'Amérique du Sud situés sous les mêmes latitudes que les grandes capitales afin d'en photographier les cieux.

      Et le résultat est superbe:

03

                                                                                                    Shangaï

 

voie-lactee-los-angeles

                                                                                                 Los Angeles

 

voie-lactee-new-york

                                                                                                  New York

 

voie-lactee-paris

                                                                                                          Paris

sao paulo

                                                                        Sao Paulo

voie-lactee-hong-kong

                                                                      Hong Kong

voie-lactee-san-francisco

                                                                                       San Francisco

voie-lactee-rio-de-janeiro

                                                                                        Rio de Janeiro

 

Un très beau livre à acheter: " Les villes éteintes " de Thierry Cohen et de Maylis De Kerangal, editions Marval, 2012.

9782862344409

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 13:35

Quelques phrases aimées, extraites du livre "Le potentiel érotique de ma femme" de David Foenkinos.

 

  • Face à l'innocence, on est face à la vie qu'on ne vit pas.
  • Pour changer de vie, il lui sembla subitement qu'il lui fallait au moins mourir.
  • Pour rencontrer l'amour il faut chercher la solitude.
  • Gérard coagulait toujours sournoisement.
  • La tyrannie ne frappait jamais avant d'entrer

Et pour finir, le questionnaire :

 

a) Préférez-vous coucher avec la plus belle femme du monde sans que personne ne le sache ?

b) Préférez-vous que tout le monde croie que vous avez couché avec cette femme sans que l'acte se soit réellement produit ?

 

David Foenkinos, "Le potentiel érotique de ma femme", Gallimard, 2004.

index

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 20:40

"Etre bienveillant, c'est aller chercher la part de merveilleux chez l'autre"

Olivier de Kersauzon, "Le monde comme il me parle", Actes Sud 2013.

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 14:34

Pour les 40 ans du GIGN, Roland Môntins, ancien chef de groupe, publie un témoignage rare.

Rare, parce qu'enfin un des hommes de ce Groupe mythique prend la peine d'écrire son histoire depuis ses débuts, c'est à dire depuis qu'un jeune sous-lieutenant, Christian Prouteau, a tout mis en oeuvre pour créer cette prestigieuse unité, jusqu'à aujourd'hui.

J'ai eu le privilège de lire en avant première ce témoignage, passant des larmes ( Du sang dans le désert, Les oubliés d'Ouvéa ) au rire, avec des anecdotes que seul un homme du GIGN pouvait nous confier.

J'ai été profondément touchée par l'hommage que Roland Môntins rend à ses ainés.

En effet, pouvons-nous imaginer ces hommes s'entraîner avec des pistolets à plombs, simplement parce qu'il n'y a pas assez de munitions?

Pouvons-nous penser au calvaire enduré par six super gendarmes, otages volontaires, à la merci de Kanacs fanatisés?

Pouvons-nous ressentir l'émotion de Christian Prouteau lorsqu'il porte dans ses bras une fillette tuée par un térroriste?

Avec humilité, émotion et un talent indiscutable, Roland Môntins s'est immergé dans la mémoire collective du Groupe   ( notre GIGN, que de nombreuses nations nous envient ) , afin de nous en révéler ce qui en fait son âme.

Christian Prouteau  signe la préface de cet excellent ouvrage.

Oui Roland, les vrais chefs accompagnent toujours leurs hommes, jusqu'au bout.

 

40 ans

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 16:30

Elle est mon amie "d'en-haut ".

Ascensionnelle.

Celle vers qui je me tourne dès que je commence à ramper.

Celle qui me souffle vers où poser l'esprit.

Livre après livre.

Je n'ai pas tout lu d'elle. Non.

Mais j'ai tous ses écrits que je garde pour ne pas brûler trop vite  mes "fusées de détresse".

J'imagine son long travail de recherche, de réflexion et d'écriture.

L'entrée dans le silence et la profondeur.

Je sais qu'elle ne me lira pas. La toile empêche de s'envoler...

Alors Jacqueline Kelen, je vous dis simplement merci d'exister.

                       65454

"Impatience de l'Absolu, face au genre inhumain", La table ronde, 2012.

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 13:59

                                                                        Déclaration du patrimoine...

declaration-patrimoine-gouvernement

                      Je réalise à quel point nos politiques nous prennent pour des cons!

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 17:44

Christo ( Vladimiroff Javacheff )et Jeanne-Claude ( Denat de Guillebon ) seraient nés tous deux le 13 Juin 1935.

Voici un couple d'artistes qui ont emballé ( oui, je sais, le jeu de mot est non seulement facile mais éculé ) le monde de l'art pendant des décennies.13

Christo conçoit son projet en le dessinant, comme par exemple les "Surrounded Islands" dans la baie de Biscayne à Miami en 1980-1983:

1

Et Jeanne-Claude ( qui est tout de même la fille du directeur de Polytechnique à l'époque ) se débrouille pour le faire exister grandeur nature:

3

Ce qui n'est pas rien: plus de 600 000 m2 de tissu polypropylène rose à déployer autour des îles.

Suivront d'autres projets "emballants":

Le pont Neuf à Paris en 1985

6

 

Les Umbrellas en 1991( 1760 parasols jaunes de 6 m de haut aux USA et 1340 bleus au Japon )

 

11

12

Ou encore le Reichstag en Allemagne en 1995.

4

Jeanne-Claude décède en 2009 d'une rupture d'anévrisme, reste Christo toujours fidèle à son crédo: cacher pour mieux révéler.

Leurs créations éphémères demeurent. Elles font partie de notre culture artistique, en toute poésie.

9

"Wrapped trees" 1998

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 13:58

"Le GIGN, s'engager pour la vie...."

Roland Môntins a fait de cette belle devise une réalité.

Hier, par amitié,  l'ancien chef de groupe au GIGN est venu au  collège Marie Curie de Tournon sur Rhône parler de son ancien métier devant 90 élèves et une dizaine d'adultes.

13

Plus de 100 personnes littéralement scotchées sur leurs chaises pendant 2 heures.

Franchement, pour parvenir à captiver l'attention d'un public jeune aussi longtemps, il faut être très fort.

Roland a réalisé cette prouesse avec facilité, en orateur confirmé.

18

C'est vrai que son sujet, il le connaît... par coeur.

Et c'est le coeur, les tripes, l'émotion qui ont parlé hier.

J'ai vu dans les regards toutes les expressions de la surprise, la complicité, l'enthousiasme, la compassion...un respect infini pour celui qui ne dit jamais "je" mais "nous".

31

Te dire merci Roland. Merci pour ce cadeau que tu fais à ces jeunes.

Ton temps, ton énergie, ton humour, ta force, ta conviction, ta sincérité...ils ont tout emporté avec eux, éblouis.

Ils t'ont applaudi et à travers toi, ce groupe mythique auquel, même si le temps passe, tu appartiens toujours.

" Si je devais me souvenir d'une seule journée dans ma vie, ce sera celle là" m'a confié un élève.

C'est pour toi.

26

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 15:46

nakaya portrait

" Je suis une sculpteuse de brume mais je n'essaie pas de la modeler. L'atmosphère est le moule, le vent est le burin"

Fujiko Nakaya sculpte des sensations à fleur de peau. Elle nous fait entrer dans ses nuages et dans son atmosphère onirique.

Fujiko-Nakaya 0969.JPG

257531825 16a00f1f33 b

Gouttelettes fines, parfum d'humus, variations lumineuses absorbent le passant et l'invitent à la méditation.

NGA Fog sculpture by Fujiko Nakaya (429173353)

Mais derrière cette magie créatrice se cache un long travail d'ingénierie:

Brumisateurs d'eau potable à haute pression, réglage des arrivées et fermetures d'eau au milimètre près, orientation des buses, éclairages pour réchauffer l'atmosphère et générer des courants verticaux, captation des "kilos de joules" émis par les spectateurs afin de modifier le processus d'évaporation, utilisation de ventilateur pour accélerer le mouvement vaporeux...

Fujiko Nakaya agit en chef d'orchestre et la brume, obéissante, délivre sa symphonie visuelle et sensuelle.

Fujiko Nakaya 'Fog sculpture' 1976 water vapour (foreground

Un peu de douceur dans ce monde de brutes. C'est cadeau.

nakaya-3

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:18

Comme j'aime le sport, après avoir lu l'excellent ouvrage "Ouvéa:L'histoire vraie" de Michel Lefèvre , j'ai enchaîné avec le tout nouveau roman de David Foenkinos "Je vais mieux", Ed Gallimard 2013.

Un grand écart littéraire, quitte à me casser le compas!

Je n'en suis qu'à la page 154, mais je tiens tout de même à saluer la prouesse technique de l'auteur  (à la page 110 ).

Audiard, où qu'il soit, en reste pantois j'en suis certaine.

Et la petite écriveronne que je suis, en crève de jalousie: Il l'a fait!!!

Je cite donc:

" Un homme chauve à vélo. A l'approche de mon Abribus, il s'est mis à ralentir, comme fasciné. Devant moi, il s'est carrément arrêté un instant:

"  ...

_ ... "

Puis il est reparti, en zigzaguant légèrement. "


Une anthologie dans l'histoire du dialogue.

Un pur bijou minimaliste.

Je ne dirai qu'un mot:

... *

( Sic )

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de monique.plantier.over-blog.com
  • Le blog de monique.plantier.over-blog.com
  • : Une respiration...
  • Contact

Météo Ardéchoise

Recherche

Autocitation

"Attention, l'abus de certaines lectures peut provoquer une sensation de bien-être"

 

Pages

Liens