Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 08:00

                                                                 Naître à Sète!

Sete1

De grands noms ont eu ce privilège: Paul Valéry, Jean Vilars, Georges Brassens, Hervé Di Rosa, Robert Combas, Aurélien Evangélisti, Bertrand Venturi...

Autrefois Sète s'écrivait "Cette" parce que les pêcheurs prenaient le Mont Saint Clair ( qui culmine crânement à 183  mètres d'altitude) pour le dos d'un cétacé.

Sete et étang de Thau

Ancienne ayguade pour les pêcheurs ou les contrebandiers Espagnols et Italiens, Sète est devenue une ville gastronomique, riche  de ses deux cultures.

Tielles, macaronade, moules farcies régalent les petits Sétois dès le berceau:

                                                           Tielles Setoises macaronade1ay7 moules farcies

Sur la côte Nord caressée par les vagues courtes de l'étang de Thau se trouve  un trésor au goût de noisette: l'huître de Bouzigues.

huitre3

Naître à Sète, c'est avoir dans le sang le souffle du Mistral et le chant des cigales.

vent-bis.jpg

Notre accent s'envole sur chaque mot avant de se vautrer sur la dernière syllabe.

Pas de place pour le tiède, le fade, le timoré. Ici, c'est tout en gueule, en coup de sang! On s'apostrophe avec vigueur. L'accolade est virile. Les femmes ont le regard qui toise.

Il faut être pêcheur ou jouteur ou les deux à la fois pour tenir tête à une Sétoise.

joutes

Le soir, quand le vent s'est calmé, on peut venir flâner le long des grands canaux. Tapas, brochettes et baraquettes. La nuit est une fête...

sete-la-nuit.jpg

Et l'on s'endort enfin, bercé par le ressac et le vol lent des goëlands.

oiseaux 2012 140

Pour Titou mon frère, mon copain d'azule et pour Véronique Venturi l'Amie.

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 08:43

antidote

Promesse tenue pour ce roman écrit par un "ancien" du GIGN.

Avec talent, Roland Môntins nous plonge dans une fiction dont l'action se déroule en 2018.

Le GIGN est remplacé par une structure Européenne: le GIE.

Fiction?  Chaque intervention est écrite avec beaucoup de détails et toute la rigueur de l'écrivain, ancien chef de groupe au GIGN.

Les phrases sont précises,  percutantes, elles claquent parfois comme un impact de balle...pas de blabla inutiles.

En tant qu'écriveronne, j'ai apprécié la façon d'incarner les deux héros: Rodgers et Brake. On apprend à mieux les connaître au fil des pages et on se prend à deviner leurs réactions face à des technocrates en galons.

Le ryhtme est soutenu dès le départ pour arriver au crescendo final.

Un très beau moment, lorsque Roland Môntins parle de l'âme et de l'esprit du GIGN.

Quand on connaît l'homme et son vécu on ne peut qu'être émue par cette phrase.

C'est un beau cadeau que nous fait Roland Môntins: il nous transmet son expérience unique au sein de cette prestigieuse unité et plus encore, il nous fait partager ce qui reste toujours aussi vibrant, aussi intense et qui ne s'effacera jamais de sa mémoire.

Merci Roland, et je vous dis à bientôt pour les nouvelles aventures de Rodgers

Pour vous  procurer L'Antidote en version numérique: allez dans le site GIGN .Org (dans la boutique) ou cliquez sur ce lien:

link

roland_montins.jpg

 


Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 08:18

Lamar

Couverture sobre, pas très clinquante. Mais en lisant la 4ème de couverture, une phrase attire mon affection.

" Pour consacrer l'essentiel de son temps à l'écriture, Lionel Salaün enchaîne les petits boulots - magasinier, fabriquant d'aquariums, pêcheur de sardine à Sète, ou encore photographe."

Du coup, j'ai envie de lire ce livre, un premier roman écrit à 50 ans, par quelqu'un qui n'a pas triché avec sa passion, qui a été cohérent, authentique...

Et puis, je suis sétoise, et les pêcheurs de sardines, ce n'est pas rien, ça se respecte!

L'écriture de Lionel Salaün ne m'a pas déçue:  travaillée, rigoureuse, exigeante ou  libre et fluide...comme la vie de l'auteur peut-être.

"Jim lamar? "Quand je dis que c'est pas lui, je veux dire que c'est plus lui." Voici le commentaire qui accueille après treize ans d'absence le revenant, le rescapé de la guerre du Vietnam."

L'histoire se savoure strate après strate, toute en rélévation et en élévation. On décolle, on s'extrait de la terre pour mieux entrer dans la profondeur de l'homme.

Oui, je suis sous le charme et je dis bravo à Lionel Salaün pour ce qu'il vient de nous donner.

"Le retour de Jim Lamar", Ed Liana Levi, 2010.

 

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:27

L'Antidote, le roman de Roland Môntins, ancien chef de groupe au GIGN, pour qui j'ai un immense respect ( il a mené l'assaut de l'Airbus détourné par le GIA à Marignane en 1994 ) vient de paraître en format numérique AUJOURD'HUI.

Double respect pour ce grand Monsieur qui se lance, seul cette fois-ci, dans l'écriture après avoir co-écrit son pemier récit avec Jean-Michel Caradec'h: "L'Assaut", Oh Editions, Mai 2010.

Où trouver ce roman ? En cliquant sur ce lien:

link

antidote.png

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Littéraire
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 11:21

L'île de la Réunion, petit bout de terre dans l'Océan Indien.

On en fait le tour en une journée. Enfant, j'avais l'impression d'être sur la planète du petit Prince.

Et dans cette île perdue il existe un endroit encore plus perdu, une île à l'intérieur de l'île: le cirque de Mafate.

Mafate

C'est l'effondrement du massif du Pîton des Neiges qui est à l'origine de ce cirque ainsi que de 2 autres: Cilaos et salazie.

carte-satellite-Cirque-de-Mafate

"Mafate" doit son nom au chef des esclaves marrons qui avait élu domicile dans ce repaire naturellement inviolable au XVIIIème siècle. Un nom avenant qui signifie "celui qui tue" en Malgache.

Le cirque s'est peuplé au fils des siècles avec les "Petits blancs des hauts", des blancs pauvres exclus de toutes les richesses de l'île. Aujourd'hui on comptabilise environ 700 habitants à Mafate, répartis dans une dizaine d'ilets (prononcez ilette pour ne pas passer pour un touriste) très hauts perchés.

IMGP4239

Ilet à Malheur, ilet des Orangers, des Lataniers, Marla, la Nouvelle, etc...ne sont accessibles qu'à pied après plusieurs heures de marche et ne sont ravitaillés que par hélicoptère. Ce qui privilégie l'isolement de ce petit coin de paradis. On dit même que certains Mafatais n'auraient jamais vu l'océan..

Une seule trouée dans la muraille: la rivière des galets.

16,riviere-des-galets

Vivre à Mafate est une vie hors du temps. Pas d'électricité, l'air pur, le silence interrompu parfois par le chant de l'oiseau Tek Tek:

1186379

Et le soir, la voûte étoilée de l'hémisphère Sud avec bien entendu la croix du Sud.

amasEtoilesBoiteABijoux

J'ai vécu 6 ans à la Réunion, ma famille vit toujours là-bas, mon père y est enterré et je sais qu'un ultime rendez-vous m'attend dans cette île car je n'en ai toujours pas fait le tour. Certains l'aiment pour ses plages, le volcan...

C'est à Mafate, à sa solitude et sa quiétude que je retournerai... en ermite?

cirque de Mafate

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:54

"Bien sûr de vin on peut se passer. Comme on peut respirer sans amant."

Jacqueline Kelen, "Inventaire vagabond du bonheur"

 

Le vin a son histoire dans l'Histoire des hommes.

Il y a toujours un vin qui vous a fait aimer le vin.

Pour moi, c'est le "Chasse-spleen", un Moulis en Médoc...

Découvert dans une auberge, au fin fond de la Lozère grâce à un ami aussi rare et précieux que ce vin.

chateau-chasse-spleen-moulis-2009-etiquette2.jpg

L'inconvénient quand on commence avec un si grand nectar c'est qu'on se dit que l'on en n'aimera pas d'autre...

Faux. Car le vin n'est pas qu'un breuvage, c'est aussi et surtout un espace, une atmosphère, un contexte et beaucoup de chaleur humaine

"Plus on boit, moins on se sent étanche: on devient très poreux à tout ce qui advient" J.Kelen (again...)

red

J'ai dégusté des vins labellisés "exceptionnels"  dans une cave froide avec des pro du vin qui ne pensaient qu'à leur vocabulaire:

gouleyant, tannique,empyreumatique,millerandage,ampélographie,etc...Rien à faire, je n'ai pas pu les apprécier...

Mais je me souviens d'un Gigondas bu dans le noir absolu d'une très longue nuit , pendant les 24 heures de Thau, secouée par une tempête d'Est, les doigts gelés,la goutte au nez, avec mes équipiers ...Il n'y a pas mieux.

Il peut être puissant, délicat, bourru, guilleret,soyeux, rond, féminin,solide,onctueux...il laisse des larmes sur le verre, la vigne peut pleurer parfois. Le vin est très humain.

En Ardèche, nos vins ressemblent à notre terre, parfois rudes mais toujours généreux. Syrah, Viognier, Grenache et le vieux Chatus qui renaît de ses cendres.

Une touche artistique avec un peintre qui sait représenter le vin: Erwin Dazelle.

702xauto c755740d782d4 o110-inside-the-wine-acrylique-sur-t

Et pour finir, la mention obligatoire avec laquelle je suis d'accord: "Attention l'abus d'alccol est dangereux"

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 07:57

Aujourd'hui il fait - 12°C, en Ardèche...Je rêve à la Norvège.

Ce pays que je connais en tant que "marin" pour y avoir fait quelques régates...Envie d'y retourner mais pour y vivre... loin de tout.

Norvege-paysage-lac

En retrait.

alone desk

 

                                 Envie de cette pâle lumière, de cette rudesse.

                                 Envie de me heurter à un mur froid.


Pour en apprécier la moindre chaleur, le moindre contact et rêver sous les aurores boréales.

auro2

Un court métrage de Daniel Kuipers...

 


 
Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 09:58

Oui, j'aime le cinéma Indien.

Sorti en 2008, Jodhaa Akbar, ce petit bijou cinématographique réalisé par Ashutosch Gowariker est à voir.

jodhaa-akbar-wallpaper

Le film retrace la conquête de l'Inde par le souverain moghol jalaluddin Muhammad Akbar.

Mais c'est surtout une belle histoire d'amour et de tolérance entre le prince musulman et son épouse Hindou, Jodhaa.

Interprétés par les sublimes Hrithik Roshan et Aishwarya rai Bachchan, les personnages nous accompagnent dans un final époustouflant jusqu'au terme de ce film de 212 mn.

1.jpg4407 13164

Des décors et des costumes raffinés servis par une très belle musique.

1270301256839011

Et pour suivre Hrithik Roshan dans son actualité je conseillerai son tout dernier film, au nom facile à retenir : Zingadi na milegi dobara.

zindagi-na-milegi-dobara-movie-poster

Un road movie très frais sur fond de carpe diem.

zindagi-na-milegi-dobara-wallpaper-05

Avec Katrina Kaif dans un rôle tout en nuances et en douceur

zindagi-na-milegi-dobara-wallpaper-15-12x9

 

 


 

 
Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 17:56

Yayoi3

Yayoï Kusama, obsédée par les pois, nous en fait voir de toutes les couleurs. Ses installations me réjouissent les pupilles...

Yayoi2

Yayoi5

 

Yayoi4

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 08:00

"S'il se tient si près de l'homme à la plume, c'est parce qu'il sait que la main qui écrit est déjà la main qui caresse"

Jacqueline Kelen, "Inventaire vagabond du bonheur", Albin Michel 2008.

3217025829_41cc051de1.jpg

Repost 0
Published by monique.plantier.over-blog.com - dans Humeurs - découvertes - partages
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de monique.plantier.over-blog.com
  • Le blog de monique.plantier.over-blog.com
  • : Une respiration...
  • Contact

Météo Ardéchoise

Recherche

Autocitation

"Attention, l'abus de certaines lectures peut provoquer une sensation de bien-être"

 

Pages

Liens